Partagez
Aller en bas
avatar
AM3TIST
Administrateur
Administrateur
Messages : 39
Date d'inscription : 24/05/2018
Age : 14
Localisation : Dans un monde parallèle
http://laborantins-a6t.forumactif.com

La dépression

le Ven 25 Mai - 8:22
Hey ! Premier sujet pas trop joyeux mais fort intéressant car souvent sous-estimer aller c'est partit !

La dépression est une maladie psychologique qui peux avoir pour effet des symptômes physique : que ce soit en s'infligeant sois-même des douleurs ou bien des répercussions psychologiques sur l'organisme.
Comme la plus part des maladie psychologique celle-ci à plusieurs intensité on commence généralement doucement puis cela évolue au fur et a mesures vers des choses plus dures la plus dur étant le suicide.

Mais dit moi Jamy comment chope t'on une dépressions ?
Et bien c'est très simple Fred !

/!\ D'autre raisons peuvent s'ajouter propre à chaque personne
On en liste 3 pour le moment, et il faut bien garder en tête que toute ces raisons peuvent ce cumuler, alors les voilà :
1) Facteur sociétale
2) Facteur familiale
3) Inné

1) Avec la puberté le corps change et cela peux avoir beaucoup d'impact ou bien a cause de la société qui pousse toujours à l'extrême (Mode par exemple), il en est très facile de ce sentir exclut.
2) Que ce soit la perte d'un proche (Récente ou non), le fait d'avoir un blocus avec sa propre famille ou bien encore de ce faire battre.
3) Certaine personne sont naturellement dépressive ou on un penchant pour l'être plus facilement (La dépressions est un facteur génétique et héréditaire)

Depression.org a écrit:La dépression n’est pas un trouble de santé à prendre à la légère. Elle peut conduire au suicide. Chaque année, près de 800 000 personnes meurent en se suicidant. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans.

Pour les personnes qui veulent s'arrêter là c'est un bon endroits la suite n'est pas essentielle mais apporte beaucoup de détails.

Depression.org a écrit:Les types de dépression sont définis dans le DSM-IV par les différents types de troubles de l’humeur. On y différencie deux grands types de troubles à savoir les troubles unipolaires et les troubles bipolaires.

Des distinctions sont faites également à l’intérieur de chaque trouble en fonction du nombre des symptômes, de la durée des troubles, des conséquences du trouble sur la vie quotidienne, de la période particulière d’apparition ou encore de l’existence de particularités connexes.

N’oubliez pas que si vous reconnaissez des signes de dépression chez vous ou chez un proche, un diagnostic médical reste nécessaire.
Troubles unipolaires :

Le trouble dépressif majeur:
Qu’est-ce que le trouble dépressif majeur ?
Un épisode dépressif majeur, pour être diagnostiqué comme tel, doit comporter obligatoirement une humeur dépressive ou un désintérêt marqué allié à d’autres symptômes caractérisant la dépression (évolution du poids, troubles du sommeil, évolution du comportement psychomoteur, fatigue, sentiment de dévalorisation et troubles cognitifs). Le trouble dépressif majeur est caractérisé par la survenue d’un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs.

Pour que le trouble dépressif soit reconnu, ces symptômes doivent être présent quasiment tous les jours et durant toute la journée sur une durée de deux semaines.

Lors du diagnostic, la souffrance de la personne sera prise en compte ainsi que les conséquences de ce trouble sur sa vie quotidienne, ses relations familiales, sociales et ses activités professionnelles.

Malgré toutes ses caractéristiques, le diagnostic de trouble dépressif majeur ne sera pas retenu si les symptômes sont dus aux effets d’une substance ou d’une affection médicale générale ou encore à un deuil récent d’un être cher.

Certains épisodes dépressifs majeurs ont un caractère particulier non par leur symptôme mais par la période de survenue du trouble.

On en compte deux :

Dépression saisonnière : définition, causes, symptômes et traitements
En France, près d’1 personne sur 10 serait touchée par la dépression saisonnière, avec des inégalités géographiques. Les personnes habitant les régions du Nord, qui sortent peu ou qui travaillent à l’abri de la lumière ainsi que les femmes semblent être les plus prédisposées à la dépression saisonnière.

Qu’est-ce que la dépression saisonnière ?
La dépression saisonnière appelée aussi TAS (Troubles Affectifs Saisonniers) ou SAD (Seasonal Affective Disorder) est un état dépressif majeur lié au changement de saisons et plus précisément au manque de lumière naturelle. Pour parler de véritable dépression, il faut que ce trouble apparaisse tous les ans pendant la période sombre (automne / hiver) et durant au moins deux années consécutives.

La dépression saisonnière est à distinguer du blues hivernal. Ce dernier est un trouble saisonnier passager avec de légers symptômes : perte de tonus, envie de sucré, simples changements d’humeur… Quant à la dépression saisonnière, les symptômes sont plus sévères et peuvent être comparables pour certains à la dépression «conventionnelle».

Les causes de la dépression saisonnière
Le Dr Norman E. Rosenthal, psychiatre et chercheur au National Institute of Mental Health, a été le premier à démontrer, en 1984, le lien entre la lumière et les différents troubles survenant en période hivernale.

Selon ses recherches, la dépression saisonnière est la conséquence de modifications hormonales induites par la baisse de luminosité :

Une hausse anormale de la fabrication de l’hormone du sommeil en journée : la mélatonine. L’horloge biologique interne (cycle éveil/sommeil) est alors déréglée.
Une baisse de la production de l’hormone du bien-être : la sérotonine. Ce neurotransmetteur qui permet, entre autres, la régulation de l’humeur, du sommeil, des comportements alimentaires, de l’émotivité est ainsi perturbé.
Par conséquent, le dérèglement de ces 2 hormones peut être suffisamment important pour engendrer des symptômes relatifs à la dépression. Ces troubles disparaîtront au printemps lorsque les journées seront plus lumineuses pour revenir à l’automne suivant.

Les symptômes de la dépression saisonnière
Voici quelques symptômes de la dépression saisonnière :

Troubles de l’humeur (Irritabilité, sautes d’humeur…)
Fatigue chronique et somnolence
Perte d’intérêt pour ses activités
Perte d’énergie
Manque de concentration
Difficulté à prendre des décisions
Stress important
Troubles du sommeil (insomnies)
Baisse de la libido
Tristesse
Repli sur soi et isolement
Appétence pour le sucré et prise de poids
Dévalorisation
Idées noires ou suicidaires
Les traitements de la dépression saisonnière
Le traitement spécifique de la dépression saisonnière est la luminothérapie. C’est d’ailleurs le Dr Rosenthal qui a découvert l’importance d’exposer les personnes souffrant de dépression saisonnière à la lumière artificielle à large spectre. Le traitement est simple, efficace avec un taux de réussite pouvant atteindre 75 %, et dépourvu d’effets secondaires.

Si vos symptômes sont prononcés, votre médecin pourra également vous prescrire des antidépresseurs et un suivi en psychothérapie pour vous aider à surmonter ce trouble affectif saisonnier.

La dépression post-partum

Qu’est-ce que la dépression post-partum ?
La dépression post-partum ou périnatale est une maladie qui touche entre 10 et 15 % des femmes au cours de l’année suivant leur accouchement.

Définition de la dépression post-partum
La dépression post-partum n’est pas à confondre avec le baby blues. Ce dernier est un trouble passager qui se manifeste juste après la naissance de l’enfant. Ce trouble est lié le plus souvent à la fatigue (manque de sommeil), aux bouleversements hormonaux et à une augmentation du stress (inquiétude pour son bébé, doute de ses capacités à prendre soin de lui…), mais il est facilement surmontable.

Quant à la dépression post-partum, c’est un état dépressif majeur qui apparaît quelques semaines à quelques mois après l’accouchement et qui s’éternise. Il n’est pas à prendre à la légère car il peut dénaturer le lien mère-enfant, déséquilibrer la cellule familiale et dans le pire des cas, engendrer la maltraitance. Les conséquences peuvent être importantes pour l’enfant avec essentiellement des troubles d’ordre affectif et comportemental.

Les symptômes de la dépression post-partum
Voici quelques symptômes de la dépression post-natale :

L’irritabilité
L’anxiété importante
La dévalorisation ou culpabilité excessive
Les troubles de l’humeur
Le surmenage
L’isolement et le repli sur soi
Les pensées morbides ou suicidaires
La fatigue permanente
La profonde tristesse
Les troubles du sommeil (insomnie)
L’incapacité à s’occuper correctement de l’enfant
Le désintérêt pour les activités
Le manque d’appétit
La dépression post-partum chez le père
Si les mères sont plus prédisposées à la dépression post-partum, on peut également retrouver cet état dépressif chez les pères. Plus de 10 % des nouveaux papas serait concernés par cette maladie due aux changements engendrés par l’arrivée du nouveau-né.

Par conséquent, si vous êtes confronté à une dépression post-partum, il est primordial de ne pas rester isolé et d’en parler à votre médecin.

Trouble dysthemique:
Qu’est-ce que le trouble dysthymique ?


Ce trouble dépressif est moins intense au niveau des symptômes que le trouble dépressif majeur. Néanmoins, il doit durer beaucoup plus longtemps pour être diagnostiqué soit deux ans sans période de plus de deux mois sans symptôme.

La base des symptômes est l’humeur dépressive chronique alliée à au moins deux autres symptômes caractérisant la dépression (perte de plaisir, évolution du poids, troubles du sommeil, évolution du comportement psychomoteur, fatigue, sentiment de dévalorisation et troubles cognitifs).

Troubles bipolaires :


Type I:


C’est le trouble bipolaire le plus courant. Il est caractérisé par au moins un épisode maniaque ou mixte.

L’épisode maniaque est le plus souvent accompagné d’un épisode dépressif majeur même si ce n’est pas une obligation.

Type II:
Le trouble bipolaire de type II est caractérisé par l’association d’au moins un épisode dépressif majeur et d’un épisode hypomaniaque.

L’épisode hypomaniaque présente les même caractéristiques que l’épisode maniaque mis à part au niveau de son intensité et de sa durée.

Durant l’épisode hypomaniaque, les symptômes sont moins intenses et la durée est plus courte tout en conservant un minimum de quatre jours pour que le diagnostic puisse être posé. Dans ce cas, l’hypomanie de part sa plus faible intensité n’entraîne pas d’incapacité du point de vue professionnel et social.

Trouble cyclothymique:
Ce trouble est défini par une alternance d’épisodes hypomaniaques et d’épisodes dépressifs légers. Si les troubles sont moins intenses que dans les troubles bipolaires de type I et II, il faut qu’ils durent 2 ans sans interruption des symptômes pendant plus de deux mois.

Ce trouble est plus difficilement diagnostiqué car il ne correspond ni aux troubles dépressifs majeurs ni aux épisodes maniaques. Ainsi, les personnes qui en souffrent n’en reconnaissent pas le caractère pathologique et consultent rarement. Néanmoins, ce trouble peut amener à des difficultés d’adaptation sociale et professionnelle.]


Voilà qui conclut. Les questions c'est en dessous et à la prochaine pour des choses plus joyeuse !

Sources:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Higgs
Modérateur
Modérateur
Messages : 29
Date d'inscription : 24/05/2018
Age : 16
Localisation : heart

Re: La dépression

le Ven 25 Mai - 8:34
Super sujet, continue comme ça !
mais pourrais tu faire un sujet sur l’addiction aux jeux vidéo?
avatar
AM3TIST
Administrateur
Administrateur
Messages : 39
Date d'inscription : 24/05/2018
Age : 14
Localisation : Dans un monde parallèle
http://laborantins-a6t.forumactif.com

Re: La dépression

le Ven 25 Mai - 11:44
Je ferrais un sujet sur l'addiction en général, merci pour le compliment au passage.
avatar
Floraa__
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Date d'inscription : 25/05/2018

Re: La dépression

le Ven 25 Mai - 19:23
Effectivement pas très joyeux tt ca
En tt cas super sujet qd même


Dernière édition par AM3TIST le Sam 26 Mai - 17:10, édité 1 fois (Raison : Double post, post fusioné)
avatar
Falsificateur29
Nouveau
Nouveau
Messages : 12
Date d'inscription : 26/05/2018

Re: La dépression

le Sam 26 Mai - 17:28
Mais du coup une personne atteinte de dépression va forcément empirer si personne ne l'aide ?
Contenu sponsorisé

Re: La dépression

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum